Matt Cutts, le Monsieur contrôle qualité (antispam) des résultats de recherche de Google a annoncé sur son blog le passage du filtre Pingouin 4 dans la nuit du 22 mai.

Petit rappel pour ceux qui n’ont jamais entendu parler du manchot : Lancé pour la première fois le 24 avril 2012 ce filtre avait pour but de désindexer les pages qui recevaient des liens (backlinks) de mauvaise qualité. Ce filtre est lancé tous les trois mois environ et est mis à jour à chaque fois. Quant au filtre Panda, lancé le 24 février 2011, il s’attaquait à la qualité du contenu. Depuis deux mois, ce filtre est entièrement intégré à l’algorithme de Google.

Coup sur coup Google a fait deux optimisations de ses résultats de recherche. Le 21 mai la firme de Mountain View avait amélioré son algorithme en ne permettant l’affichage d’un seul lien par domaine pour chaque recherche. Et le 22 mai, le filtre Pinguin était lancé.

Google avait prévenu que cette nouvelle version de Pinguin (nommé 2.0 en interne) allait être plus sévère que les précédentes. Résultat : 2,3% des résultats ont été impactés contre 0,1% lors de Pingouin 3.

Matt Cutts a indiqué dans l’un de ses commentaires, que le filtre a été pensé afin de pouvoir faire évoluer le filtre et son degré de sévérité. Ainsi nous pouvons nous attendre à de nombreuses évolutions dans quelques jours ou semaines.

Notre recommandation

Zee Média vous conseille de suivre de plus près vos positions et d’attendre qu’elles se soient stabilisées avant toute intervention. En parallèle, nous préconisons de surveiller votre netlinking : que ce soit les liens entrants que vous perdez ou au contraire les nouveaux liens que des webmasters viennent de faire sur votre site. En effet, une baisse importante de backlinks ou une hausse de liens de mauvaise qualité peut générer une pénalité de la part de Google.

Sources :
• Abondance : http://goo.gl/dmqfS
• Webrankinfo : http://goo.gl/7qPzo
• Chaîne Google Webmaster Help : http://goo.gl/qQ7YJ